Programme 2016-2017

Les Ateliers du CCOF ont commencé cette année le 4 Février 2017.

Pour qui ?

Ils sont ouverts à tous sous conditions d’adhésion en tant que membre de l’association et d’inscription auprès du Service culturel pour les étudiants, personnels et retraités de l’université Paris Sud. Bien que nous visions un certain niveau technique, le seul prérequis est la curiosité et la motivation. L’adhésion à l’association se fait sur place.

Ces ateliers, rendus possibles par le Service arts et culture de l’université Paris Sud peuvent être validé par les étudiants inscrits dans notre université en tant qu’UE culturelle d’ouverture valant 2.5 ECTS. Seuls les ateliers du matin  sont obligatoires pour la validation de l’UE.

Si vous avez manqué les premières sessions vous êtes tout de même invités à venir. les bénévoles de l’association seront là pour vous aider à ne pas être perdu et profiter au mieux de ce moment.

Organisation de la journée

Les ateliers sont ordonnés en deux partie. La première partie animée par un intervenant spécialisé permet d’aborder diverses thématiques précise de la conception d’un film, et de développer les compétences basiques de l’écriture au montage. La seconde partie est une mise en œuvre pratique ciblé autour de méthode de travail et d’un approfondissement par la pratique des thématiques abordée par l’intervenant. Elle est assurée par les bénévoles de l’association, et souvent avec l’intervenant qui reste pour prolonger le moment partagé avec les étudiants.

La journée commence donc à 10h par un atelier avec l’intervenant puis nous faisons vers midi une pause conviviale pour manger, faire connaissance avec les bénévoles de l’association, discuter d’idées de projets etc. Puis à 14h nous reprenons avec les TP de mise en œuvre pour approfondir (Ces TPs bien qu’important ne sont pas pris en compte dans l’UE)

Infos Pratiques

Le repas n’est pas fournis, Prévoyez votre à manger, un micro onde est néanmoins à disposition

Pour l’atelier montage nous travaillons en priorité avec le Logiciel Lightworks Ce choix réponds à trois critère.

  • L’ergonomie du logiciel est suffisamment exigeante pour une utilisation intensive dans industrie par des monteurs professionnels de renom et récompensés internationalement, les compétences ainsi développée seront transférables dans le milieux professionnel.
  • Ce logiciel fonctionne sur les trois principaux systèmes d’exploitations d’ordinateurs (Windows, Linux, MacOSX ) et est relativement peu gourmand en ressources informatiques
  • La politique tarifaire appliqué au logiciel permet d’avoir en toute légalité une version gratuite suffisamment complète pour les besoin de l’association, et évite ainsi de faire de l’incitation à l’achat.

Il est donc recommandé d’installer le logiciel en cliquant ici, et de l’ouvrir au moins dans la semaine qui précède l’atelier de montage afin que la licence hebdomadaire gratuite à reconduction automatique soit activé au moment de l’atelier de montage. Par ailleurs, il est recommandé de suivre les instructions données ici par un membre de l’association afin de préparer son clavier. En effet, les raccourcis clavier sont un point clé de l’efficacité dans le travail de montage.

Dates et thèmatiques

Cadre 1 : Espace, cadre et point de vue et Géométrie optique.

Samedi 4 février 2017 de 10h à 17h30, Shadi Ben Khalifa

La série de cours débute par un cours débute par une une description de l’espace audiovisuel  du placement de la camera pour donner une première approche des notions de composition de l’image.

Dans la partie pratique, les participant découvrirons les bases de la manipulation de la camera, les premiers réglage et les questions de sécurité afférentes à la manipulation d’un tel matériel

Montage : Raccords de plan et Mouvements de caméra.

Samedi 11 février 2017 de 10h à 17h30, Shadi Ben Khalifa

Dans ce cours un cours de montage, on se concentreras sur la narration et l’articulation des différents plans entre eux dans le but de créer un objet filmique cohérent. Dans un premier temps théorique, l’intervenant agit sur trois axes. Il commence par introduire la notion de raccord, qui est l’articulation des images vidéo entre elles. Puis, l’intervenant sensibilise les participants aux effets et intérêts des mouvements de caméra. .

Dans la session de pratique on réaliseras des images illustrant les concepts évoqués en présentant aussi des éléments de machinerie permettant de réaliser les mouvements présenté. Ces images seront conservées puis monté le samedi 11 Mars.

Cadre 2 : Diaphragme, Dynamique des gris et Colorimétrie.

Samedi 25 février 2017 de 10h à 17h30, Laure Ménégale

L’intervenant présentera les principaux « réglages cam’ » qui sont : la balance des blancs, l’ouverture du diaphragme, le temps d’exposition et la gestion des courbes de couleur. Il montrera que les choix peuvent être fait par la personne qui manipule la caméra, lui permettent d’obtenir l’image la plus proche de ce qu’elle souhaite créer et ne pas se contenter des modes automatiques présent sur la plupart des outils. Et parleras des considération technologiques et artistiques.

Pour la partie pratique, les participants pourront explorer les différences offertes par les différents réglages. Ceux qui possèdent du matériel pour filmer sont invités à l’apporter. Les manipulations seront alors plus importantes et les comparaisons entre les appareils seront riches d’enseignements.

Son 1 : Acoustique et Micro.

Samedi 4 mars 2017 de 10h à 17h30, Alexandre Dazzoni

Dans ce cours, l’intervenant présentera différents types de micros (cardioïde, hypercardioïde, canon, les couples AB …), il présentera également quelques caractéristiques du signal son et les deux principales techniques de prise le son (le son perché et les micros cravates). L’intervenant présentera également deux outils complémentaires, car les micros seuls ne permettent pas l’enregistrement du son, une mixette et un enregistreur et la manière de calibrer ces outils ensemble pour enregistrer le meilleur son possible. Durant toute sa présentation, l’intervenant insistera sur le rôle très important du son en audiovisuel qui est fondamental et mal connu, Des images de mauvaise qualité accompagnées d’un son très propre et travaillé donnent une impression de qualité au spectateur tandis qu’une image travaillée avec un son de mauvaise qualité est difficile à regarder.

Durant la partie pratique, les participants pourront manipuler des micros, écouter le son capté, prendre conscience des différences entre ceux-ci, s’entraîner à la prise de son, au maniement de la perche et aux réglages manuels permettant, comme en image d’obtenir le maximum des outils à sa disposition.

Réalisation : Analyse de film.

  Samedi 11 mars 2017 de 10h à 17h30, Antoine Aybes-Gille

Déplacé, et remplacé par l’atelier Préparation de tournage

L’intervenant élabore une analyse avec les participants. Il choisit un support qui est en général un court métrage d’animation. Antoine fait ce choix, car les codes sont les mêmes que ceux des films en prises de vues réelles, mais le travail de l’image animée contraint les créateurs à une maîtrise totale de l’image qui est très intéressante à analyser. De plus la durée restreinte permet d’analyse le court métrage entier.

La posture de l’intervenant est une posture de guide. Il pose beaucoup de questions menant les participants à observer par eux-mêmes certaines particularités du court métrage et à en faire ressortir le sens. Cette analyse dépend donc beaucoup des participants et n’est pas partagée de manière frontale.

Enfin, la particularité de cette analyse est que c’est une analyse qui fait la part belle aux choix techniques. Quel est le cadre ? Pourquoi ? Que voit-on ? Que ne voit-on pas ? Qu’entend-on ? La lumière a-t-elle changé ? … Cette analyse permet de mettre en évidence la cohérence de l’ensemble des choix et prépare les participants à réfléchir eux-mêmes à tous ces choix pour leurs propres projets.

Dans la partie pratique Les étudiants sont invité à ammenner leurs ordinateurs portable si possible avec le logiciel Lightworks préinstallé.Nous procéderons à la découverte du logiciel, et au montages des images filmées le 4 février.

Réalisation : Scénario.

Samedi 18 mars 2017 de 10h à 17h30 , Erika Grégoire

L’intervenante commence par exposer l’outil principal du scénariste : le scénario. Elle met en évidence les particularités de ce texte qui n’est pas un texte littéraire, mais un outil de travail utilisés par les membres de l’équipe. Elle présente ses fonctions en détail ainsi que les raisons et intérêts de sa forme particulière.

En partie pratique l’enseignante met en place un atelier d’écriture autour d’un thème choisi par elle. Le thème du personnage a été choisi l’année dernière. Comment créer un personnage cohérent ? Comment travailler ses personnages au service d’un scénario ?

Réalisation : Préparation de tournage

Samedi 25 mars 2017 de 10h à 17h30  (Marion Buannic) Avancé au Samedi 11 Mars

L’intervenante commence par présenter les différentes étapes de préparation d’un tournage, leur chronologie et leur importance (réception du scénario, dépouillement, casting, repérages, répétitions, tests sons, tests image, organisation du planning de tournage…)

Dans la partie pratique, les participants sont invités à organiser un tournage (fictif ou non), à utiliser des outils techniques précis et éventuellement, si le temps le permet à en comparer différentes versions.

Lumière : La lumière en trois points.

Samedi 8 avril 2017 de 10h à 17h30 (Antoine Aybes-Gille ou
Laure Ménégale)

Ce cours a pour but de présenter le travail de la lumière artificielle, cependant des remarques ponctuelles seront faites concernant l’exploitation de la lumière naturelle. L’intervenant commence par présenter les différents types de projecteurs (HMI, incandescents, lentilles de Fresnel….), leur qualités et particularités. Ensuite, l’intervenant précise les trois différentes manières de placer les sources de lumière par rapport au sujet et à la caméra (lumière principale, débouchage ou contre-jour), ainsi que leurs effets et intérêts.

Dans la partie pratique, les participants pourront manipuler les projecteurs. Une attention particulière sera portée à la sécurité électrique et à la sécurité physique. En effet prévoir un tournage avec des apports de lumière artificielle nécessite de savoir déployer et manipuler les projecteurs et leurs trépieds (les gestes de sécurité seront montrés) ainsi que de savoir les brancher, notamment en apprenant à lire un tableau électrique afin de connaître et respecter la puissance disponible.

Son 2 : Montage son et Mixage

Samedi 22 avril 2017 de 10h à 17h30, Damien Giromella ou Alexandre Dazzoni

Une fois le tournage effectué, le réalisateur se retrouve avec des rushs à monter ainsi qu’un ensemble de prises de son. Le but de cet atelier sera de présenter le travail du monteur son et le travail du mixeur.

Les participants seront invités à manipuler le logiciel protools.

Révisions ou formats numériques + Évaluation

Samedi 29 avril 2017 de 10h à 17h30 : Révisions. (Nicolas Yaccazi ou Franck Isabel ou Hugo Noulin)

Durant la première heure de l’atelier, nous laisserons aux participants le choix entre un moment de révision sous forme de questions réponses à l’intervenant qui permettra de répondre à toutes leurs questions restées sans réponses, ou alors un moment d’explications sur un sujet complexe, mais néanmoins très intéressant : Quels sont les différents formats de compression, comment les appréhender et les choisir ?

Durant l’heure et demie restante, nous demanderons aux participants de mettre en application ce qu’ils ont appris en réalisant en équipe un mini court métrage en trois plans de A à Z, qui servira partiellement d’évaluation.

Une courte évaluation sous forme de questionnaire à choix multiples sera tenue à la fin de cette séance. Les 9 modules précédents seront repris.

Les Intervenants :

Les Intervenants ont tous été membre du Camera Club, où ils ont souvent fait leurs premières armes, et on tous poursuivi par la suite un parcours professionnel personnel. Ces deux critère de choix sont important car cela permet à l’intervenant de mieux comprendre la position des participant aux cours, et les possibilités que l’association peut offrir à ses membres, et en même temps cela nourri la culture de l’association des pratiques professionnelles. que nous pouvons mettre en œuvre sur nos tournages

Shadi Ben Khalifa : Ancien monteur chez France Télévision et 8Art city
Laure Ménégale : Chef Opératrice diplômée de l’ENS Louis Lumière.
Franck Isabel : Ancien responsable technique de Mikros Image / Technicolor. diplômée de l’ENS Louis Lumière
Alexandre Dazzoni : Ingénieur du son diplômé d’un BTS audiovisuel.
Antoine Aybes-Gille : Directeur de la Photographie, diplômée de l’ENS Louis Lumière
Erika Grégoire : Étudiante en seconde année à La Fémis, et diplômée d’un master en
cinéma.
Marion Buannic : Assistante réalisatrice diplômée d’une maîtrise de cinéma obtenue à Paris 3 (Sorbonne-Nouvelle).
Damien Giromella : Mixeur son.
Nicolas Yacazzi : Ingénieur vision chez France Télévision, Ancien responsable d’exploitation Chez Téléssonne
Hugo Noulin : Étudiant à Louis Lumière

Publicités